Articles

Nos vacances en vélo #1 - pourquoi c'est extraordinaire !

Image
Bonjour !
C'est avec une série de posts très différents que je reviens ici (mais la couture ou le reste reviendra !).
On m'a récemment demandé de décrire nos vacances en vélo, que nous avons réalisées avec nos enfants 5 étés de suite. Et tant qu'à faire, je me suis dit que je pouvais consigner tout ça dans quelques posts qui serviraient à d'autres.




J'ai adoré ces vacances, moi qui ne suit pas du tout (:)) sportive. Alors pourquoi est-ce que je les ai tant appréciées ?  Parce que lorsqu'on part en vacances itinérantes en vélo pendant 12 à 15 jours, c'est une forme d'aventureParce qu'on ne sait pas où on va dormir ce soir (enfin presque, moi, en général, j'ai un plan A, un plan B et un plan C)Parce qu'on ne sait pas ce qu'on va manger, ni où !Parce que ça soude les troupesParce que ça fait des souvenirs incroyablesParce que ça fait des tas de trucs à raconterParce que les autres ne le font pasParce qu'on fait des tas de rencontres.


Nous so…

Nos vacances en vélo #2 - D'Amboise à la Possonière

Image
Bonjour

Nous sommes donc partis cinq étés de suite dans ce format de vacances.

La 1ère année, nos enfants avaient respectivement 8 et 11 ans (et donc, 12 et 15 ans pour le dernier voyage). Comme je le disais ici, randonner à vélo avec des enfants demande de bien réfléchir à l'itinéraire, et donc de bien préparer le trajet, et en particulier de réfléchir aux possibilités de camping.

Voici notre 1er trajet, c'est sans doute le plus beau trajet qu'on ait fait, bien que nous n'étions pas encore rodés, que nous faisions peu de km encore, et que c'était le premier. Mais justement, c'était le premier ! Et quel premier !

Eté 2013 : les premières vacances à vélo => La Loire, d'Amboise à La Possonière (7 étapes, 188 km)





Un itinéraire adapté, roulant, balisé et équipé. Des étapes intéressantes, avec des paysages changeants, des sites magnifiques à visiter du début à la fin ! C'est un site adapté pour démarrer, et un des tronçons phares de l'eurovélo 6.


Nos éta…

Eté indien

Image
Hello !
En juin, Fiat Lux a sorti un patron de jupe-culotte / Short. Même si ce patron m'a tout de suite tapé dans l'oeil, la chaleur a ralenti ma capacité à finir quoi que ce soit de sous mon pied de biche.
Je suis donc partie en vacances sans ma jupe culotte, et j'ai traversé les canicules sans elle également. 

A mon retour en aout, j'ai vite finalisé l'affaire, et je ne l'ai pas regretté ! L'été indien est là, et je porte encore ce pantalon ample (oui, c'est le nom que je lui donne dans mon fort intérieur, trouvant cette cousette plus proche du pantalon ample que de la jupe culotte).

Bref, c'est un patron parfait ! Pas de fronces sur le bidou et sur les fesses (elles sont concentrées sur les côtés), une coupe parfaite, des grandes poches amples qui ne marquent pas la silhouette, et de l'ampleur, parfaite pour les journées d'été (et d'été indien, donc), sans être non plus totalement ample.

C'est la première fois que je couds un patron d…

Ah ! Alina !

Image
Bonjour !
Juste avant de partir en vacances, j'ai cousu cette robe, dans un tissu tout terrain, mais parfaitement fluide et  bleu canard (le top ! quoi), des Coupons de saint pierre.
Alina est super bien coupée, avec une découpe en V qui part de la taille et remonte sous la poitrine, et sa forme légèrement évasée. Elle est donc hyper seyante et est un bonheur à porter, quoiqu'il vaut mieux qu'il ne fasse pas trop de vent !
J'ai suivi parfaitement le tableau des tailles mais je suis trompée dans le décalquage des pièces . Bref, elle est un chouille serrée à la taille dans ce tissu (un polyester) et beaucoup trop aux bras (là, par contre, je crois qu'elle est de toutes façons un peu serrée aux bras pour celles, comme moi, de la #teamgrosbras. Attention aussi à choisir un biais bien souple pour l'encolure, pour ne pas rigidifier (comme moi) l'encolure
Sinon, c'est parfait ! 
Voyez plutôt :



















 Bref, elle est rentrée dans mon top 5 des robes de l'été !
Ré…

Et ça continue !

Image
Quand on aime, on ne compte pas ! On récidive ! C'est ce que j'ai fait avec le patron Aldaia, déjà tenté avec succès ici et que je vous représente aujourd’hui.

J'ai conservé la même encolure, la même jupe et je suis restée sur l'idée des manches courtes. Mais cette fois-ci, j'ai cousu un magnifique jersey acheté dans un de mes lieux de perdition préféré : chez Cécile, à la maison de la machine à coudre à Grenoble. J'ai aussi repris la taille et baissé d'une taille.

Rien à redire sur ce patron.














 A l'usage, le seul bémol est le côté très aérien de la jupe, qui s'envole quand je fais du vélo. A voir, donc, si j'arrive à trouver un compromis intéressant entre cette jupe 1/2 cercle et une version plus ajustée.

Résumons :
- Patron : Aldaia dress de Pauline Alice
- Tissu :jersey art gallery (la maison del a couture - chez Cécile) enfin je croix
- Modif : aucune, à part les ajustements habituels à ma morphologie (42-42-44)

A bientôt !



The perfect one !

Image
Je ne sais plus pourquoi je n'avais encore pas cousu Aldaia dress, la robe jersey aux 27 versons (si je compte bien !)... Je ne suis pas toujours réceptive aux nouveautés, et je reste parfois insensible à l'appel des sirènes de la course aux patrons et aux tissus. Bon, d'accord, pas toujours ! Pour Aldaia, alors que j'ai déjà cousu et apprécié de nombreux patrons de Pauline Alice, allez savoir pourquoi je n'ai pas bougé.
Et pourtant, je cherchais depuis longtemps le patron parfait de la robe en jersey. Je trouve que c'est un challenge assez difficile de trouver le patron parfait d'une robe en jersey, qui ne soit pas trop ajsuté, mais qui soit seyant. Après pas mal d'essais et d'erreurs, j'ai soudainement décidé qu'il me fallait Aldaia. Et entre deux cousettes utiles, je m'y suis mise, et en deux jours c'était bouclé !
J'ai pris du temps pour relire les commentaires à droite et à gauche, j'ai repris mes mesures et lu attentiv…